Pilote d'aviation d'affaire - Devenir pilote de ligne
16396
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-16396,ajax_fade,page_not_loaded,,transparent_content,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive

Pilote d’aviation d’affaire

Le métier de pilote d’avion d’affaire requiert des compétences particulières.

Vous aimez voyager ? Parfois vers des destinations intéressantes sur le plan technique (La Môle-Saint Tropez, Courchevel par exemple) ?

Alors ce métier est fait pour vous !

En quoi ce métier diffère-t-il du métier de pilote de ligne ?

Vous serez amené à transporter vos passagers vers des destinations de leur choix sur des aérodromes ou aéroports spécifiques à l’aviation d’affaire (Paris-Le Bourget est un exemple parmi d’autres) avec des contraintes temporelles bien différentes.

Ce n’est pas le client qui s’adapte à l’avion, mais bien l’équipage qui s’adapte aux demandes de ses passagers.

 

Pour cela, des FBO (Fixed Based Operators : des entreprises de support sur aérodromes qui prennent en charge la clientèle et aident les pilotes à la préparation des vols) peuvent vous aider. Parfois il faudra faire l’ensemble de la préparation du vol comme vous aurez appris à le faire en école de pilotage car vous serez sur de petits aérodromes pendant que votre client se rend à son rendez-vous.

L’important est que l’avion soit prêt à n’importe quel moment !

Quelles qualifications pour ce métier ?

Il convient d’être Pilote Professionnel ou Pilote de Ligne (pour être Commandant de Bord). Un sens de la débrouillardise est hautement recommandé. Des qualités comme être souriant, avenant, flexible sont indispensables de manière à satisfaire une clientèle de plus en plus exigeante.

 

Quels revenus ?

Selon que vous travaillez pour un propriétaire particulier ou une compagnie d’aviation d’affaire, comptez sur 2 000€ / mois pour un copilote en début de carrière et jusqu’à plus de 10 000€ / mois pour un Commandant de Bord expérimenté.