Tout ce qui est nécessaire de savoir avant de se lancer dans l'aventure.

 

Pour entrer en formation:

 

Aptitude médicale

Pour piloter un aéronef (en tant que stagiaire solo ou titulaire de licence), il est obligatoire d’avoir un certificat médical en état de validité. Ce n’est facultatif que pour les pilotes d’ULM.

Un pilote professionnel doit posséder un certificat médical classe 1 conforme à la réglementation du JAR FCL3 (arrêté du 27/01/2005 modifié par l’arrêté du 11/06/2008), tandis que pour le pilote privé ce sera un certificat médical classe 2 conforme à l’arrêté du 02/12/1988 (modifié par l’arrêté du 19/05/2008) ou classe 2 conforme au JAR FCL3.

 

Durée de validité (depuis le 29 mai 2008)

Pour les pilotes privés :

- Moins de 40 ans : certificat valable jusqu’au dernier jour du 60ème mois qui suit la visite médicale.

- 40 ans et plus : certificat valable jusqu’au dernier jour du 24ème mois qui suit la visite médicale.

 

Pour les pilotes de ligne et les pilotes professionnels qui effectuent des vols en exploitation monopilote : 

- Moins e 40 ans : certificat valable jusqu’à la fin du douzième mois qui suit le mois au cours duquel il a été établi.

- 40 ans et plus :  certificat valable jusqu’à la fin du sixième mois qui suit le mois au cours duquel il a été établi.

 

Pour les pilotes de ligne et les pilotes professionnels qui effectuent des vols en exploitation multipilote : 

- Moins de 60 ans : Certificat valable jusqu’à la fin du douzième mois qui suit le mois au cours duquel il a été établi.

- 60 ans et plus : certificat valable jusqu’à la fin du sixième mois qui suit le mois au cours duquel il a été établi.

 

Pour les mécaniciens navigants, les ingénieurs navigants, les navigateurs, jusqu’à la fin du douzième mois qui suit le mois au cours duquel il a été établi, quel que soit l’âge.

 

D’autre part, un certificat médical de classe 1 ou 2 délivré par un Etat membre de la Communauté européenne, un Etat partie à l’accord sur l’Espace économique européen ou par la Confédération suisse et conforme au JAR-FCL, troisième partie médicale est reconnu valable et peut être associé à une licence de personnel navigant technique non professionnel de l’aéronautique civile.

 

L’examen d’admission pour la délivrance d’un certificat médical de classe 1 et les examens révisionnels de ce certificat doivent être effectués par un CEMA (centre d’expertise de médecine aéronautique).

 

Consulter la Liste des CEMPN (France)

 

Anglais

Pour entamer une formation pilote de ligne, l'anglais n'est pas forcement utile au début de la formation. Toutefois, sachez que l'anglais est la langue officielle aéronautique donc forcement un jour vous en aurez besoin, donc autant commencer tôt. Vous pouvez toutefois commencer une formation pilote de ligne, en anglais, même si vous faites votre formation en France (ATPL théorique).

Durant votre formation, et ce dès le debut en aéroclub, vous serez également confronté à des termes techniques en Anglais.

Mathématiques

Vous avez déjà surement entendu qu'un pilote était très bon en maths, physique ... Il est vrai que certains pilote sont très bons en maths, comme certaines personnes travaillant dans l'agriculture ou autre ... Tout cela pour dire que pour entamer une formation de pilote de ligne, vous n'êtes pas forcement obligé de sortir de classes prépa (sauf pour l'ENAC qui demande des minimas). Il est vrai qu'un pilote se doit d'avoir un bon raisonnement et une bonne logique et que dans certaines parties de votre formation vous serez amenés à faire des calculs (calculs de dérive, de carburant ...) et que si vous avez fait une prépa ou des classes scientifiques, vous serez plus à l'aise, mais sachez toutefois que se sont des formules qui vous seront enseignées durant votre formation.

 

Pour le métier de pilote :

 

Pour prétendre au métier de pilote de ligne et pouvoir postuler dans une compagnie vous devez obligatoirement :

- Détenir un visite médicale de CLASSE 1

- Détenir : CPL  / IR / MCC / ATPL Théorique / Un minimum d'heures de vol (selon la compagnie) en cours de validité.

- Avoir un niveau suffisant dans la langue anglaise (FCL 1.028 ou 1.200 en cours de validité, selon les compagnie, un score minimum est demandé, exemple pour Air France FCL 1.200, minimum 5 sur l'échelle du FCL 1.200)

 

Vous devrez également avoir certaines qualités indispensables à votre carrière :

- Etre mobile géographiquement et vous habituer dans 80% des cas à ne pas rentrer tous les soirs à votre domicile.

- Savoir se remettre en question et ne pas rester sur ses acquis (dans beaucoup de compagnies, vous devrez passer chaque année des tests de remise à niveau ou équivalence).

- Savoir travailler en équipe, savoir déléguer certaines taches. N'oubliez pas que vous êtes deux dans un cockpit. Si vous êtes copilote, il faudra donc savoir accepter les conseils ou critiques d'un captain, ou si vous êtes captain, accepter qu'un copilote puisse vous apprendre ou ré-apprendre certaines choses.