FCL 1.028

"Compétences linguistiques des personnels aéronautiques pour les communications radiotéléphoniques".

Le FCL 1.028  peut se passer avec un PPL uniquement, il existe deux version du 1.028, version IFR (vol aux instruments) et une version VFR (vol à vue)

 

FCL 1.200 

"UTILISATION DE LA LANGUE ANGLAISE". Tout candidat à la qualification IR/A doit être apte à utiliser la langue anglaise (Voir détails dans le FCL 1 Rubrique JAR/FCL)

Important : L'obtention d'un FCL 1.200 donne un FCL 1.028 par équivalence.

 

Les exigences internationales

Pour renforcer le niveau de sécurité de l’aéronautique civile, le Conseil de l’OACI a adopté le 5 mars 2003 l’amendement n°164 qui a introduit dans l’annexe 1 à la convention relative à l’aviation civile internationale des exigences nouvelles portant notamment sur les compétences linguistiques des membres d’équipage de conduite.

Ainsi, à compter du 5 mars 2008, pour pénétrer dans un espace aérien, les pilotes d’un aéronef devront justifier d'un niveau d’expression et de compréhension suffisants de la langue utilisée dans les communications radio-téléphoniques. Les titulaires d’une licence de pilote d’aéronef devront avoir sur leur licence une mention de leur compétence linguistique, et celle-ci devra être maintenue en état de validité pour l’exercice de leur profession.

Cette exigence concerne tous les pilotes d’avion ou d’hélicoptère, professionnels ou non. L’annexe 1 de OACI a défini une échelle d’évaluation de ces nouvelles compétences linguistiques ainsi qu’une durée de validité.

 

Cette échelle d’évaluation comprend 6 niveaux :

1 - Préélémentaire

2 - Elémentaire

3 - Pré fonctionnel

4 - Opérationnel

5 - Avancé

6 - Expert

Au 5 mars 2008, le niveau 4 (opérationnel) est le minimum exigé pour les pilotes, y compris pour les pilotes titulaires d’une licence avant cette date.

 

La durée de validité de la compétence linguistique est fonction du niveau obtenu par le pilote lors d’un contrôle effectué par un examinateur désigné :

niveau 4 : valable 3 ans

niveau 5 : valable 6 ans

niveau 6 : valable à vie

Dès lors que l’évaluation initiale aura conclu à un niveau 4 ou 5, le pilote devra satisfaire à un contrôle périodique dans les 3 ans ou dans les 6 ans pour la prorogation de cette compétence linguistique.

ATTENTION : La nouvelle exigence sur les compétences linguistiques ne doit pas être confondue avec l’aptitude « FCL1.200 » à la langue anglaise exigée pour apposer une qualification de vol aux instruments (IR) sur une licence de pilote professionnel (CPL).

 

Le contrôle périodique de compétences linguistique

 Le pilote pourra passer le contrôle périodique (s’il a obtenu le niveau 4 ou 5)

- Soit dans un centre de la DGAC

- Soit dans un organisme extérieur agréé par la DGAC (language proficiency organization : LPO).

Le contenu et le support des épreuves sont identiques dans tous les centres d’examen, qu’ils s’agissent de centres d’examen DGAC ou de LPO. Le contrôle périodique peut être passé dans les 12 mois précédant l’échéance de validité de la compétence linguistique en cours, la nouvelle validité part du lendemain du jour où la précédente expirait ; en revanche si le contrôle est passé plus de 12 mois avant l’échéance de validité de la compétence linguistique en cours, la nouvelle validité part de la date du contrôle qui a été anticipé de plus de 12 mois.

L’échec à un contrôle périodique ne remet pas en cause l’échéance de validité de la compétence linguistique détenue.

Un contrôle comprend deux épreuves orales :

- Ecoute de bande :

L'épreuve consiste à écouter et retranscrire des éléments de la bande sonore (14 messages du contrôle aérien (10 à 1 point et 4 à 2 points), et un ATIS ou VOLMET (à 2 points).
Cette épreuve a une durée d’environ 15 minutes, et est notée de 0 à 20.

- Vol fictif :

Les candidats travaillent en binômes. L'épreuve se déroule entièrement en anglais, elle consiste en une série d'échanges entre le candidat ayant le rôle du pilote et l'examinateur celui d'un organisme du Contrôle de la Circulation Aérienne, au cours d'une phase d'un vol fictif. A l'issue du vol, le binôme ouvre une enveloppe dans laquelle il trouve une phrase d'urgence ou de situation inhabituelle rédigée en français, qu'il doit énoncer en anglais au premier candidat.

Celui-ci doit annoncer en anglais la situation au contrôle ; la situation est ensuite inversée avec l’autre candidat du binôme. Cette épreuve d’une durée maximum d’environ 25 minutes pour chacun des candidats est notée de 0 à 20.

 

Évaluation initiale du niveau 

Le niveau de compétence linguistique est déterminé à partir de la plus petite des notes obtenues aux 2 épreuves orales :

Le Niveau 4 est attribué si cette note est au moins égale à 10

Le Niveau 5 est attribué si cette note est au moins égale à 14

Le Niveau 6 est attribué si cette note est moins égale à 18

Rappel : toute note inférieure à 10 est éliminatoire